métier charpentier

Le métier de charpentier

Il y a bien longtemps, le charpentier participait à la construction des plus belles cathédrales. Aujourd’hui encore, c’est un corps de métier indispensable qui dispose d’un avenir très prometteur.

En quoi consiste le métier de charpentier ?

Il s’agit concrètement du technicien de l’ossature bois.

Le métier de charpentier consiste à fabriquer et à monter les structures bois de tout type de construction : du hangar industriel à la grange de ferme, en passant par des ateliers. Il réalise les toitures de maisons, d’immeubles, d’églises, de pavillons, de moulins…

Il conçoit, façonne et pose également des escaliers, des planchers, des revêtements de façades, des colombages de vieilles maisons mais aussi des coffrages pour béton apparent.

Que ce soit en atelier, par le tracé de l’épure, le choix des bois et leur façonnage ou sur le chantier avec le montage des structures, le charpentier est doté d’une grande polyvalence.

On appelle l’épure le fait de dessiner en grandeur réelle les formes de l’ouvrage sur le sol de l’atelier. On l’appelle aussi “l’art du trait”. Cette étape est fondamentale avant de monter définitivement l’ouvrage sur le chantier.

Les compétences d’un charpentier

Le métier de charpentier demande de nombreuses compétences, bien souvent rares. Ainsi les débouchés sont nombreux. En entreprise artisanale ou industrielle, c’est un ouvrier hautement qualifié ou considéré comme cadre. Il peut également devenir formateur, comme chez les compagnons du tour de France par exemple, ou travailler en bureau d’études. Bien évidemment, il peut aussi être indépendant en créant sa propre entreprise.

Le métier de charpentier demande de savoir interpréter, projeter et imaginer les volumes dans l’espace tout en s’assurant de la parfaite adéquation entre le travail réalisé à l’atelier et sur le chantier. Ses connaissances couvrent un important champ technique comme : le dessin industriel, la conception assistée par ordinateur, l’étude de matériaux et leurs techniques de façonnage, les mesures géométriques et métriques ou encore la statique graphique pour étudier la résistance des matériaux.

Les formations et diplômes pour devenir charpentier

Après la 3ème et une fois le collège terminé, un CAP peut être préparé en 2 ans. On retrouve le CAP “charpentier bois”, le CAP “constructeur bois” ou le CAP “charpentier de marine”. En 3 ans, il est possible d’obtenir un bac pro “technicien constructeur bois” ou bac pro “interventions sur le patrimoine bâti avec option charpente”. Un bac STI2D spécialisé “architecture et construction” est aussi possible.

Avec 2 années d’expérience, ces diplômes peuvent être complétés par un Brevet professionnel charpentier ou charpentier de marine.

Après le bac il est possible d’obtenir un BTS “systèmes constructifs bois et habitat” (2 ans)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire