métier chocolatier

Le métier de chocolatier

Chocolats ou confiseries en tous genres, les passionnés de ces douceurs n’attendent plus désormais les grandes occasions comme Noël ou Pâques pour les déguster.  En effet, on les consomme maintenant volontiers au quotidien.

Mais derrière ces produits de qualité au goût authentique, un travail méticuleux combiné avec de la passion et du savoir-faire a dû être fourni par le chocolatier-confiseur. En quoi consiste réellement cette profession ? Nous allons vous faire découvrir ce métier de tradition, qui a su évoluer avec le temps.

Chocolatier-confiseur : en quoi consiste ce métier ?

Depuis l’apparition du métier de chocolatier-confiseur, des produits nobles tels que le cacao, le sucre, le lait, les noisettes ou encore les amandes restent les matières premières utilisées pour confectionner les chocolats et confiseries. D’autres ingrédients, dont le choix dépend de la créativité et de l’audace du professionnel, sont venus petit à petit compléter cette liste pour remettre continuellement ces douceurs au goût du jour.

métier chocolatierPour mener à bien son travail, le chocolatier-confiseur doit avoir une parfaite maîtrise des techniques traditionnelles de fabrication notamment en ce qui concerne le dosage des ingrédients, ainsi que les différentes étapes d’élaboration : confection de la pâte, réalisation de la garniture et tout particulièrement le temps de cuisson.

Mais pour se démarquer des industriels producteurs de chocolats et confiseries destinés au grand public, en plus de sa connaissance accrue des savoir-faire traditionnels, le chocolatier-confiseur doit rester constamment inventif et à l’affût des dernières tendances pour pouvoir élaborer des recettes originales et variées. Il doit également savoir travailler le visuel en jouant sur les formes, les éléments de décoration et de présentation.

Par ailleurs, il faut savoir que le métier de chocolatier-confiseur requiert de la patience, du dévouement et beaucoup de travail, qualités qui sont rudement mises à l’épreuve surtout en période de fête. En effet, les commandes sont plus importantes durant cette période. Mais même en temps normal, cette profession demande une grande résistance. Le chocolatier-confiseur devra assurer quotidiennement le choix et l’achat des matières premières auprès des fournisseurs, la gestion des stocks ainsi que la fabrication des produits.

 

Chocolatier-confiseur : en faire son métier

Il est possible de prétendre à ce métier à un niveau CAP. Des diplômes de CAP chocolatier-confiseur, CAP pâtissier, CAP glacier fabricant, avec des mentions complémentaires comme pâtisserie, glacerie, chocolaterie, confiserie spécialisée, peuvent être obtenus à l’issue de la formation.métier chocolatier

Par ailleurs à un niveau bac, vous pouvez vous orienter vers un Bac pro boulanger-pâtissier.

Pour un niveau bac+2, le chocolatier-confiseur peut se perfectionner en vue d’obtenir deux diplômes : le Brevet de Maîtrise (BM) pâtissier confiseur glacier traiteur ou le Brevet Technique des métiers (BTM), niveau bac chocolatier-confiseur.

Grâce à ces diplômes (BM ou BTM), accompagnés de quelques années d’expérience, le chocolatier-confiseur peut prétendre à un poste à haute responsabilité dans une industrie tels que chef de laboratoire, encadreur d’équipe ou encore ouvrier qualifié. Il pourra aussi ouvrir sa propre entreprise pour devenir commerçant artisan.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire