tapissier d'ameublement

Le métier de tapissier d’ameublement

Lorsqu’il s’agit de décorer ou d’habiller notre habitat, la méthode du “Do it yourself” (faire soit même) est bien souvent choisie.

En effet, c’est à travers la décoration de notre chez-soi qu’on peut laisser librement exprimer notre imagination ainsi que notre personnalité.

Mais il faut savoir que la décoration d’intérieur est un art à part entière qui requiert du savoir-faire et de l’expérience. Elle ne peut être parfaitement réussie qu’avec le concours d’un ou plusieurs professionnels dans le domaine.

Pour garantir un résultat impeccable correspondant à votre attente et à votre style, plusieurs corps de métiers doivent participer à la réalisation des travaux, dont le tapissier d’ameublement. En quoi consiste le travail de ce professionnel de la décoration d’intérieur ? Panorama sur ce métier de tradition.

La fonction de tapissier d’ameublement

Le tapissier d’ameublement intervient dans la restauration de mobiliers tels que les canapés ou les fauteuils en tous genres (crapauds, voltaires, bergères et bien d’autres)

Afin de pouvoir redonner un second souffle à ces mobiliers, souvent des pièces uniques et des meubles d’époque, le tapissier doit posséder les qualités essentielles à tout professionnel évoluant dans un métier d’art : une créativité sans limite, un goût artistique et esthétique développé et surtout une connaissance technique des styles de mobiliers anciens ou contemporains.

Durant son travail, ce professionnel de la rénovation sera amené à travailler divers types de matériaux. Du crin, de la laine, de la mousse synthétique ou encore de la ouate pour le garnissage du mobilier, du cuir ou du tissu pour recouvrir la carcasse, ainsi que des éléments de finition et d’ornement tels que les passepoils, les franges, les galons ou encore les clous.

Mis à part le travail de rénovation, le tapissier d’ameublement participe également à tout ce qui relève de la tapisserie dans une maison. Il peut ainsi contribuer à la confection et la pose de rideaux, de stores, de voilages, de tentures murales, de vélums de plafonds, de moquettes, de tapis et tant d’autres.

Les formations pour devenir tapissier d’ameublement

Le métier de tapissier d’ameublement est accessible à un niveau CAP, Bac ou Bac+2.

Dès le CAP, il est possible de faire une spécialisation du métier en vue d’obtenir des diplômes spécifiques. CAP tapissier-tapissière d’ameublement en décor ou en siège, CAP rentrayeur, option tapisseries, option tapis, CAP arts du tapis et de la tapisserie de lisse, MC décors textiles permanents et éphémères (après un CAP tapissier ou un CAP couture floue).

A un niveau Bac, vous pouvez concourir pour un Bac professionnel artisanat et métier d’art, option tapissier d’ameublement, Brevet Professionnel (BP) ameublement, tapisserie, décoration, BTM tapissier décorateur options couture ou garniture (après un CAP tapissier d’ameublement) pour devenir responsable d’atelier ou ouvrier qualifié,

Avec un niveau Bac+2, deux diplômes sont ensuite envisageables, un DMA ou Diplôme des Métiers de l’Art arts textiles et céramiques option arts textiles ou DMA arts de l’habitat option décors et mobiliers (spécialité tapisserie).

En fonction de son diplôme, un tapissier d’ameublement peut évoluer vers un poste supérieur de chef d’équipe ou de contremaître, ou travailler à son compte pour devenir artisan.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire