métallier-serrurier

Le serrurier-métallier

Depuis bien longtemps déjà, l’art du serrurier-métallier ne s’applique pas seulement aux fermetures de portes, aux clés et aux gonds. A ne pas confondre avec le serrurier dépanneur qui lui répare, vend et installe des serrures pour sécuriser les maisons ou tout type de locaux. Plutôt que d’employer le mot serrurier pour le définir, le mot métallier lui correspondrait bien mieux.

En quoi consiste le métier de serrurier-métallier ?

C’est le technicien du métal. Il travaille sur toutes constructions métalliques. Il doit être capable de s’intéresser aux diverses spécialités du métier : serrurerie, menuiserie métallique, agencement et décoration, ferronnerie et ferronnerie d’art, menuiserie aluminium, construction métallique… Mais bien souvent il sera spécialisé dans l’une de ces branches.

Capable de forger, d’ajuster et d’assembler tous les ouvrages métalliques du bâtiment ou des travaux publics, le serrurier-métallier travaille aussi bien en atelier que sur chantier. En menuiseries métalliques, il réalise des portes, des fenêtres, des vérandas, des verrières… Il peut aussi toucher à la charpente avec la réalisation de ponts ou de passerelles. En ferronnerie, il produit des rampes, des balcons, des portails.. Le ferronnier d’art, lui, fabrique des ouvrages métalliques avec remplissage de style comme des volutes, des feuilles nervurées ou des dorures. Il a une connaissance de l’histoire des styles et a un vrai sens artistique.

Les compétences d’un serrurier-métallier

Le serrurier-métallier est un ouvrier complet et polyvalent. Il maîtrise l’étude du plan, il dessine et il fabrique. Forgeron, soudeur, ajusteur, monteur, il peut au cours de sa vie professionnelle passer de l’un à l’autre sans grande difficulté. Il est capable d’utiliser une gamme de plus en plus large de matières et de techniques : aluminium, acier inoxydable, alliages, laiton, cuivre ; pliage des tôles, soudures… C’est le maître des métaux appliqués à la construction.

Toutes ces compétences lui ouvrent un bel avenir professionnel, que ce soit sur un poste de chef d’équipe ou en créant sa propre entreprise artisanale.

Les formations et diplômes

Après la 3 ème, il est possible de préparer un CAP serrurier-métallier ou CAP ferronnier d’art en 2 ans. Après le CAP, avec deux années supplémentaires, le Brevet Professionnel Métallier est envisageable. Avec 3 années, c’est le bac professionnel ouvrages du bâtiment : métallerie.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire