Téléchargement

Une recherche sur l'artisanat ?

Le métier de vitrailliste

Le métier de vitrailliste

Partager

L’artisan vitrailliste crée des vitraux modernes, restaure les anciens et procède par ailleurs à leur pose. À la fois artiste et technicien maniant le plomb et le verre coloré, le vitrailliste sait jouer sur la transparence du verre et la luminosité apportée par l’environnement ambiant.

Description du métier de vitrailliste

La première étape de la conception d’un vitrail est de concevoir une maquette qui sera ensuite agrandie sur carton aux dimensions réelles du vitrail. Le vitrailliste dessine sur un calque les futurs plombs pour les reproduire ultérieurement sur un papier très épais : c’est ce qu’on appelle le “tracé”. Cette sorte de puzzle voit chacune de ses pièces – que l’on appelle “calibres” – numérotée, puis découpée pour être reportée sur le calque. Ces calibres sont regroupés par couleur et disposés stratégiquement en bandes sur des feuilles de verre. Elles y seront ensuite découpées au diamant. Pour les tracés exigeants ou extrêmement délicats et précis, l’artisan vitrailliste va utiliser un petit marteau ainsi qu’une pince plate pour affiner au plus près la découpe. Les arêtes vives de ces pièces en verre sont ensuite limées avec un instrument abrasif adéquat.

Le vitrailliste travaille le plus souvent seul et par définition en hauteur et en extérieur. Il doit être en bonnes conditions physiques puisqu’il faudra régulièrement adopter des positions inconfortables pour travailler ou encore porter de lourdes charges. Le vitrailliste est en outre amené à utiliser des produits chimiques qui requièrent un maniement précis et rigoureux comme des oxydes ou des acides.

L’artisan vitrailliste aura des facilités en dessin et un goût prononcé dans l’art d’harmoniser les couleurs. Son métier exige de lui minutie et patience, ainsi qu’un solide bagage en Histoire de l’Art.

Formation pour devenir artisan vitrailliste

Il existe plusieurs formations professionnelles menant au métier touchant au domaine du vitrail, en création comme en restauration. Voici les principales :

  • CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) Arts et techniques du verre, option vitrailliste,
  • BMA (Brevet des Métiers de l’Art) Arts et techniques de verre ou verrier décorateur,
  • DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Art et du DEsign, mention matériaux,
  • DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Art et du DEsign, mention ornement.
  • Master restaurateur du patrimoine à l’INP (Institut National du Patrimoine) spécialité Arts du feu (métal, céramique, émail, verre).
  • Il est également possible de suivre des formations artistiques post-bac dans des écoles d’Art.

Salaire de l’artisan vitrailliste

L’artisan vitrailliste débutant travaillant dans un atelier de restauration ou de création perçoit un salaire net d’environ 1 300 € par mois. S’il est à son compte, le vitrailliste aura sans doute des revenus plus conséquents, pour peu qu’il ait acquis une certaine notoriété et la clientèle qui en découle. Notez que l’artisan vitrailliste dépend essentiellement de commandes provenant du domaine public. Les vitraillistes fraîchement diplômés commencent généralement leur carrière dans un atelier d’artisan spécialisé dans la restauration de vitraux. Au cours de sa carrière, le vitrailliste peut travailler à son compte, dans un des 500 ateliers de vitrailliste recensés sur le territoire français ou encore enseigner à son tour.

Article précédent