artisan-luthier

Le métier de luthier

Une profession qui résonne comme un métier d’une autre époque pour certains, le métier de luthier (artisan en lutherie) ne se résume pas uniquement à la conception et la fabrication de l’instrument évoqué dans son appellation.

En effet, l’artisan luthier a su développer ses compétences, lui permettant au fil des siècles de travailler d’autres instruments à cordes, notamment les instruments quatuor à corde (violon, violoncelle, alto, contrebasse…), ainsi que les guitares.

Il s’agit de ce fait d’un métier d’avenir qui a su s’adapter aux besoins des tendances musicales et instrumentales de chaque époque.

artisan-luthier

Le métier de luthier

Le métier de luthier dénombre un éventail d’activités, qui fait ainsi du luthier un artisan polyvalent aux multiples savoir-faire.

  • La fabrication d’instrument à cordes, à partir de bois méticuleusement sélectionnés et travaillés afin d’obtenir l’aspect visuel et la sonorité parfaite.
  • La réparation et la restauration d’instruments anciens sollicitant une parfaite technicité pour remettre une œuvre d’art dans son état d’origine.
  • L’entretien, le réglage, ainsi que la correction des instruments.

En outre, en fonction de sa spécialisation, ainsi que de l’offre qui se présente à lui, l’artisan luthier peut également proposer d’autres prestations telles que la vente et la location ou encore l’estimation de la valeur d’un instrument attesté par un certificat.

Les qualités pour être luthier

La réalité du travail exige du futur luthier de nombreuses qualités propres à la profession. A l’image d’autres métiers qui touchent de près ou de loin à l’univers musical, il faut avant tout s’armer de patience et de passion.

En effet, pour produire une œuvre d’art à la hauteur des exigences sonores de chaque instrument, le professionnel doit s’adonner à un travail assez laborieux, ne pouvant être parachevé qu’avec une bonne dose de passion pour son travail, mais également pour la musique.

Le goût pour le travail manuel est également primordial, car pour façonner le bois, concevoir les divers accessoires ou pour réaliser accordage et autres réglages, l’artisan devra bien évidemment user habilement de ses mains.

Métier de précision, l’activité de lutherie requiert aussi de l’artisan luthier une parfaite connaissance des sciences physiques étant donné qu’il sera amené à travailler avec des outils à utiliser au millimètre près.

métier-luthier

Les formations pour devenir luthier

Pour espérer développer ses qualités et ses compétences, mais également pour devenir professionnel dans ce domaine et pouvoir en faire un métier rémunérateur, il faut bien entendu suivre une formation dans un établissement certifié après l’obtention du Bac.

Des centres de formations spécialisés tels que l’Ecole internationale de lutherie d’art Jean-Jacques Pagès, l’Ecole nationale de lutherie lycée J.B Vuillaume à Mirecourt ou encore le Lycée Fernand léger à Bédarieux, proposent des formations en vue :

  • D’un CAP lutherie, CAP ouvrier archetier, CAP assistant technique instrument de musique option guitare, CAP de facture instrumentale.
  • BMA (Brevet des Métiers d’Art) intitulé Technicien en facture instrumentale option guitare 2 ans après CAP.
  • D’un FC (Formation Complémentaire) de lutherie 2 ans après le bac.
  • D’un DMA (Diplôme des Métiers d’Arts) lutherie 2 ans après le bac.

Il faut savoir que dans le métier de lutherie, le talent s’apprécie en fonction des années d’expériences accumulées. En ce sens, avant de projeter de voler de ses propres ailes, il s’avère être plus que judicieux de débuter sa carrière au sein d’un atelier, dont la rémunération est estimée aux environs de 1400€.

Suivant l’évolution de ses compétences et de sa spécialisation, il peut ensuite envisager de monter son propre atelier et fixer lui-même ses tarifs en fonction des prestations proposées. Les établissements spécialisés en restauration d’instruments anciens ou les musiciens de renoms constituent, le plus souvent, les meilleurs débouchés pour un artisan luthier d’exception.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire