métier-sertisseur

Le métier de sertisseur

Le métier de sertisseur se présente comme un maillon incontournable de la chaîne dans l’univers de la joaillerie et de la bijouterie.

En effet, grâce à son savoir-faire et à sa créativité, l’artisan sertisseur contribue à mettre en valeur les bijoux et autres objets précieux à partir de pierres précieuses finement travaillées et apposées. Retrouvez tous les points essentiels à connaitre pour exercer ce métier de haute précision.

Le métier d’artisan sertisseur

En fin connaisseur des pierres précieuses et des pierres fines, l’artisan sertisseur est un expert dont la profession consiste à sertir les bijoux en or, argent, ou encore platine (collier, pendentif, bague…) de gemmes en tout genre, afin d’en révéler tout leur éclat.

Le sertissage ou l’art de sertir est une opération d’assemblage de deux pièces par déformation. Cette technique est utilisée dans de nombreux secteurs comme la mécanique, la plomberie, la chaudronnerie ou bien évidemment la joaillerie.

L’art du sertissage passe par de nombreuses procédures qui requièrent une grande dextérité et technicité de la part de l’artisan qui le pratique.

Dans un premier temps, il doit effectuer une analyse du métal sur lequel va être apposé la pierre afin de déterminer la monture et les outils adéquats à utiliser (marteleur, échoppes, burins).

Pour mener à bien la technique de sertissage, le bijou doit par la suite être enchâssé dans un étau en bois et maintenu grâce à de la cire. Vient ensuite le choix du mode de sertissage à réaliser en fonction de la monture : serti rail, serti clos, serti à griffes, ou serti à grain.

On peut dire que le métier de sertisseur constitue une jolie passerelle entre le métier de joaillier et le métier de lapidaire, où il met à exécution son talent à la fois au service des pierres et à la monture du bijou qui les porte.

métier-sertisseur

Les qualités et compétences pour être sertisseur

Relayé au rang des métiers d’art, le métier de sertisseur fait appel à des qualités particulières dont le sens de l’esthétique et de l’observation prime avant tout. En effet, le plus gros du travail consiste principalement à exécuter finement tous les détails afin de ressortir toute la beauté d’une pierre.

Un grand sens du détail qui ne peut bien évidemment se faire qu’en disposant d’une excellente habilité manuelle et de la rigueur dans l’exécution des gestes et l’utilisation des différents outils de sertissages.

En outre, un artisan sertisseur se doit d’avoir non seulement une grande connaissance des pierres, mais également des métaux précieux. Son sens d’analyse pour étudier les caractéristiques d’une pièce de métal précieux pourra effectivement lui permettre de manipuler subtilement ce dernier sans risque de le détériorer lors du sertissage ou au cours d’une réparation.

métier-sertisseur

Les formations pour devenir sertisseur

Pour les aspirants sertisseurs, notez que la majorité des débouchés pour ce métier se trouvent auprès des professionnels de la haute joaillerie. En effet, les joailliers font souvent appel au talent d’un artisan sertisseur, car ils connaissent la valeur ajoutée du travail effectué par un expert de sertissage, ayant préalablement reçu une formation spécifique en la matière.

Pour l’heure, deux types de formation sont mis à la disposition des futurs experts en sertissage :

  • Le CAP Art et technique de la bijouterie-joaillerie option bijouterie sertissage en 2 ans.
  • Le BMA (Brevet des Métiers d’Art) du bijou OPTION sertissage en 2 ans.

Il est également possible de suivre un perfectionnement lors d’une formation professionnelle continue par le biais d’un stage. Une démarche souvent recommandée puisqu’il faut savoir qu’à l’instar de tous métiers dans le secteur de la bijouterie, de la joaillerie ou encore de l’orfèvrerie, les compétences et la qualité s’acquièrent avec la pratique.

Accumuler les années d’expérience constitue de ce fait la meilleure façon d’asseoir une réputation et de pouvoir par la suite ouvrir son propre atelier ou envisager une carrière au sein d’une boutique de bijoux de luxe. Un artisan sertisseur expérimenté peut se voir rémunérer à hauteur de 2000 € mensuel.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire