Métier horloger

Le métier d’horloger

En véritable expert des horloges à systèmes mécaniques et électroniques, l’horloger est un fin technicien capable d’assurer la réparation, le réglage et voire même la création de divers appareils de mesure du temps tels que les horloges, les montres, les pendules ou les réveils.

Si vous disposez d’une grande habileté manuelle, si la rigueur et la patience sont vos principales qualités, si la précision et la minutie sont les maîtres mots dans votre manière de travailler, dans ce cas le métier d’horloger est fait pour vous.

Description du métier d’horloger

Métier horlogerL’horloger intervient sur tout ce qui est appareils de mesure du temps de toute taille et de tout genre. Il effectue ainsi le réglage, l’ajustage, le montage ou encore la réparation des appareils au sein de sa propre entreprise ou dans une boutique spécialisée dans des modèles de montre anciens ou de collection.

Lors de ces différentes étapes de travail, ce professionnel sera amené à manipuler différentes petites pièces dont la réparation ainsi que l’assemblage requièrent de la précision et une parfaite adresse.

Etant donné qu’il s’agit de travailler sur des micro mécanismes, l’horloger devra alors savoir utiliser des outils spécifiques et adaptés à son travail. En passant par la loupe grossissante, les pinces fines adaptées pour saisir et manipuler les diverses petites pièces qui composent l’objet, jusqu’aux matériels de soudage et les appareils pour tester et contrôler chaque circuit et composant du système.

D’autres fonctions à revêtir

Il faut noter que le métier d’horloger ne se limite pas uniquement à repérer et à réparer les pannes et les dysfonctionnements. En effet, il doit être en mesure d’endosser plusieurs rôles et fonctions à la fois.Métier horloger

Il se peut par exemple que l’horloger soit amené à créer par lui-même des composants d’une horloge qui ne sont plus mis en vente par les fabricants. Il doit également connaitre l’utilisation des métaux ou différents alliages, à partir desquels les appareils sont fabriqués. Ceux qui travaillent à leur compte ou chez un bijoutier-horloger devront assurer la fonction de commerçant ; un rôle qui consiste à entrer en contact avec la clientèle afin de les conseiller et d’apporter leur expertise.

Les formations à suivre pour être horloger

Différents cursus permettent d’accéder à la profession d’horloger :

  • Niveau CAP : CAP Horlogerie.
  • Niveau bac : Bac pro microtechniques, BMA ou Brevet des Métiers de l’Art horlogerie.
  • Niveau bac+1 : FCIL Horloger spécialisation montres à complication.
  • Niveau bac+2 : DMA ou Diplôme des métiers d’art horlogerie. Un diplôme professionnel plus recommandé pour les titulaires de bac technologique STD2A arts appliqués.
  • Niveau bac+3 : DN MADE mention instrument.

A l’issue de ces cursus, plusieurs débouchés sont ouverts à l’horloger. Dès qu’il est en possession d’un Brevet, il peut évoluer vers un poste de technicien horloger, en sachant qu’il s’agit d’une fonction nécessitant plus d’expériences et de savoir-faire.

Par ailleurs, les horlogers confirmés et déjà en activité peuvent effectuer une spécialisation en vue d’obtenir un CQP ou Certificat de Qualification Professionnelle horloger-rhabilleur ou CQP (montres à complication.)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire